Train Miniature Magazine

A remplir: sondage => Rails et aiguillages => Discussion démarrée par: philb le 09 janvier 2011, 21:43:49 pm

Titre: Aiguillage triple
Posté par: philb le 09 janvier 2011, 21:43:49 pm
Salutatous,

j'hésite à mettre une aiguille triple sur mon réseau étagère; ça fait gagner de la place, mais je trouve que cela ne fait pas très belge?
Titre: Aiguillage triple
Posté par: crugidim le 09 janvier 2011, 21:52:17 pm
Bonjour,

Pourtant, il y en avait quelques un... outre ceux de Mariembourg, il y en avait un il n'y a pas si longtemps dans le faisceau de Marchienne zone.
Il est clairement à bannir en voie principale, mais en voie de garage, pas de soucis.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: phil le 09 janvier 2011, 22:03:42 pm
Bonjour,

 
Citation :
il y en avait un il n'y a pas si longtemps dans le faisceau de Marchienne zone.

Ah bon, je suis occupé à la simplification de tout le faisceau et je n'en ai pas vu trace. Sais-tu où il se trouvait ?. Comme Dimitri l'a dit en voie accessoire oui mais assez peu usité en Belgique, il y a déjà eu un post sur ce sujet. Il y en avait un à Mons mais qui a disparu fin des années 90, il devrait en rester un à Bascoup mais pas certain à 100%.

Phil.[;)]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: philb le 09 janvier 2011, 22:08:02 pm
Effectivement c'est sur une voie de garage, mais accessible depuis une pleine voie; petit croquis demain... [:)]

Mais j'avais déjà envisagé de m'en passer...
Titre: Aiguillage triple
Posté par: crugidim le 09 janvier 2011, 22:45:21 pm
Il était il me semble du côté du ferrailleur vers Erquelinnes... et je me demande si il ne donnait pas accès au ferrailleur.

Citation :
Initialment entrer par phil

Bonjour,

 
Citation :
il y en avait un il n'y a pas si longtemps dans le faisceau de Marchienne zone.

Ah bon, je suis occupé à la simplification de tout le faisceau et je n'en ai pas vu trace. Sais-tu où il se trouvait ?. Comme Dimitri l'a dit en voie accessoire oui mais assez peu usité en Belgique, il y a déjà eu un post sur ce sujet. Il y en avait un à Mons mais qui a disparu fin des années 90, il devrait en rester un à Bascoup mais pas certain à 100%.

Phil.[;)]

Titre: Aiguillage triple
Posté par: joker124 le 10 janvier 2011, 00:37:59 am
En voilà un bel exemple actuel: asymétrique, avec deux voies électrifiées, bien utilisé, mais pas en voies principales...
C'est à Essen, côté Antwerpen.
(http://img11.imageshack.us/img11/9374/essend.jpg)
Titre: Aiguillage triple
Posté par: Aviseur le 10 janvier 2011, 03:30:28 am
Je pense que placé en courbe, sur une voie secondaire, il n'y aurait rien à redire... Mais, de quelle marque ?
Titre: Aiguillage triple
Posté par: lma le 10 janvier 2011, 08:42:50 am
Citation :
Initialment entrer par Aviseur

Je pense que placé en courbe, sur une voie secondaire, il n'y aurait rien à redire... Mais, de quelle marque ?



Des triples "courbés" jamais vu !

Suis curieux de savoir si ça existe

Amicalement
Titre: Aiguillage triple
Posté par: joker124 le 10 janvier 2011, 11:40:30 am
Citation :
Initialment entrer par phil
Citation :
il y en avait un il n'y a pas si longtemps dans le faisceau de Marchienne zone.

Ah bon, je suis occupé à la simplification de tout le faisceau et je n'en ai pas vu trace. Sais-tu où il se trouvait ?. Comme Dimitri l'a dit en voie accessoire oui mais assez peu usité en Belgique, il y a déjà eu un post sur ce sujet. Il y en avait un à Mons mais qui a disparu fin des années 90, il devrait en rester un à Bascoup mais pas certain à 100%.



Ah, c'est toi qui démonte tout là-bas?
L'aiguillage triple en question ne serait-il pas situé à l'entrée du garage des engins Infrabel, à gauche en allant vers Erquelinnes?
Titre: Aiguillage triple
Posté par: Aviseur le 10 janvier 2011, 11:53:34 am
Citation :
Initialment entrer par lma

Citation :
Initialment entrer par Aviseur

Je pense que placé en courbe, sur une voie secondaire, il n'y aurait rien à redire... Mais, de quelle marque ?



Des triples "courbés" jamais vu !

Suis curieux de savoir si ça existe

Amicalement



Bien que j'en ai vus (des asymétriques), je me suis mal exprimé.
Je voulais dire que le triple perd un peu son aspect jouet s'il n'est pas placé dans un plan rectiligne.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: lma le 10 janvier 2011, 12:11:36 pm
Citation :
Initialment entrer par Aviseur

Citation :
Initialment entrer par lma

Citation :
Initialment entrer par Aviseur

Je pense que placé en courbe, sur une voie secondaire, il n'y aurait rien à redire... Mais, de quelle marque ?



Des triples "courbés" jamais vu !

Suis curieux de savoir si ça existe

Amicalement



Bien que j'en ai vus (des asymétriques), je me suis mal exprimé.Je voulais dire que le triple perd un peu son aspect jouet s'il n'est pas placé dans un plan rectiligne.



Non ! C'est moi qui ai mal lu ton post ! [:I]

Amicalement
Titre: Aiguillage triple
Posté par: PimsdeBru le 10 janvier 2011, 14:18:18 pm
Bnjour,

pour répondre à "Philb":
oui, j'ai déjà vu des aiguillages triples sur des plans SNCB.
Je vais d'ailleurs en avoir besoin de 2 pour mon réseau de Trois-Ponts. Ces aiguillages triples étaient installés à Trois-Ponts (Ligne 42) pour accéder à l'atelier et aux voies accessoires le long de celui-ci jusque fin des années 50.
Il y avait certainement d'autres cas en Belgique mais en effet probablement pas en pleine voie ...

Salutations [:)]
Alain
Titre: Aiguillage triple
Posté par: dgrr57 le 10 janvier 2011, 15:40:38 pm
Un petit exemple à Renaix :

(http://www.tassignon.be/trains/TMM/Triple-Renaix.jpg)
Titre: Aiguillage triple
Posté par: phil le 10 janvier 2011, 18:10:50 pm
Bonjour,

Quelle soupe !!!.
Un aiguillage triple est un aiguillage avec la voie centrale rectiligne et deux voies qui partent symétriquement de part et d'autre de cette voie centrale. Voir sur le plan de DGGR, illustration de "branchements" triples.
L'illustration de Joker est celle de deux branchements "enchevêtrés".
Au niveau des termes symétriques et asymétriques, la majorité des branchements sont asymétriques. Un voie est rectiligne et l'autre courbe. Il se peut que la voie directe soit courbe et la voie déviée soit rectiligne, exemple à la sortie d'Enghien sur la voie vers Ath ou la voie directe est en courbe ( L94) et la voie déviée rectiligne vers Grammont (L123). Quand un branchement est symétrique, les deux voies sont courbes et partent à gauche et à droite symétriquement par rapport à un axe central.

Pour Joker, oui à NZ et aussi sur la 108 pour des boueux, sur la 117 à la sortie de FMN côté FBC et à GLI.

Phil.[;)]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: dgrr57 le 10 janvier 2011, 19:20:45 pm
Je peux me tromper, mais je crois qu'il y a aussi un problème de vocabulaire [;)]

Ce que nous appelons aiguillage dans notre jargon de modéliste n'est jamais qu'une partie d'un branchement dans le jargon des Chemins de Fer.

Voici un petit extrait du guide du Piqueur (le livre complet se trouve sur mon site) :

(http://www.tassignon.be/trains/TMM/piqueur/171.jpg)

(http://www.tassignon.be/trains/TMM/piqueur/172.jpg)

(http://www.tassignon.be/trains/TMM/piqueur/173.jpg)

(http://www.tassignon.be/trains/TMM/piqueur/174.jpg)

(http://www.tassignon.be/trains/TMM/piqueur/175.jpg)

Si ce langage n'est plus usité actuellement, prière de le signaler et je supprimerai ce post [:D]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: phil le 10 janvier 2011, 19:44:20 pm
Re,

 
Citation :
je peux me tromper, mais je crois qu'il y a aussi un problème de vocabulaire


Non tu as raison et tu as mis le doigt sur le problème. Cette précision de vocabulaire avait d'ailleurs déjà fait l'objet d'un post. Je n'ai pas lu la totalité du manuel du "piqueur" mais il ne doit pas y avoir grandes différences de vocabulaire avec celui utilisé de nos jours, sauf le mot "piqueur" qui n'est plus utilisé que par les anciens "poseurs de voies" rebaptisés agents de maintenance depuis. J'y ai vu une belle illustration du branchement à trois directions. Autre différence a noter, sur deux branchements enchevêtrés, les deux coeurs de croisement de suivent sur la même file de rail, tandis qu'ils sont disposés sur deux files de rails différentes et en vis à vis dans un branchement à trois directions.
Pour notre ami, que ce soit deux branchements enchevêtrés ou un branchement à trois directions, tout dépend de la vétusté de l'installation que tu veux représenter. Actuellement, les deux types ne sont plus fournis. La simplification et modernisation des faisceaux va emporter les derniers en place.

Phil.[;)]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: philb le 10 janvier 2011, 19:44:35 pm
Merci pour les infos et les photos [:p]

Avec
(http://users.swing.be/philippe.bruyere/plan_avec.jpg)

Sans
(http://users.swing.be/philippe.bruyere/plan_sans.jpg)

Sur le plan, je n'ai pas assez développé les courbes [B)], c'est plus long en réalité

En bleu, symbolise une double voie de passage, sur une grande ligne.  En haut, un embranchement privé; en bas, 3 voies de garage.


Titre: Aiguillage triple
Posté par: Aviseur le 10 janvier 2011, 22:00:28 pm
Et comment le vocabulaire règle-t-il des embranchements enchevêtrés en HO ?
Titre: Aiguillage triple
Posté par: phil le 10 janvier 2011, 22:50:09 pm
Re,

 
Citation :
Et comment le vocabulaire règle-t-il des embranchements enchevêtrés en HO ?

Et bien justement, branchements enchevêtrés en HO, je n'en ai jamais vu, peut-être chez les gars de proto 87 en construction intégrale. Par contre j'ai déjà vu des branchements trois directions au catalogue des firmes habituelles. Comme quoi le vocabulaire à son importance.

Phil.[;)]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: joker124 le 10 janvier 2011, 22:59:54 pm
Citation :
Initialement entré par phil


Et bien justement, branchements enchevêtrés en HO, je n'en ai jamais vu, peut-être chez les gars de proto 87 en construction intégrale. Par contre j'ai déjà vu des branchements trois directions au catalogue des firmes habituelles. Comme quoi le vocabulaire à son importance.



Il doit y en avoir dans le catalogue Schuhmacher/Hobby-Ecke; je regarderai ça demain. Il doit même y avoir une TJD enroulée...
Il y a déjà eu un fil au sujet de cette marque dans ce forum, me semble-t-il.
Mais les commandes suivent-elles maintenant? Enfin, si ça existe encore (pô allé à Cologne en nov 2010![:(])...
Titre: Aiguillage triple
Posté par: Aviseur le 11 janvier 2011, 00:41:23 am
Je plaisantais.
Il y a de remarquables branchements enchevêtrés dans les firmes américaines. Et le "triple" de Roco, qu'est-ce que c'est pour toi ?

D'autre part, à toute fin, je signale une coutume habituelle chez les modélistes "américains" de couper dans les voies des aiguillages pour les raccourcir ou les resserrer.

Maintenant, on va parler brancher. Ce sont mes neveux qui vont se marrer.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: phil le 11 janvier 2011, 17:58:09 pm
Re,

 
Citation :
Il doit y en avoir dans le catalogue Schumacher/Hobby-Ecke


Effectivement Dominique, il y en a dans leur catalogue, comme quoi on n'est jamais suffisamment informé.

Phil.[;)]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: philb le 11 janvier 2011, 19:23:53 pm
Et laquelle des deux solutions préconisez vous dans mon post précédent ? [:I] [:o)]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: philb le 11 janvier 2011, 20:47:18 pm
J'ai commandé les aiguilles pour tester les deux possibilités [:D]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: Aviseur le 11 janvier 2011, 22:22:27 pm
Dans les faits, les compagnies limitaient les frais et les risques de déraillement. Tout dépend de ton décors. Mais je préfère la solution longue.

Pour ceux qui pensent que l'enchevêtrement n'existe pas en HO, en voici, super beaux et efficaces en code 75...
(mais j'ai vu les premiers exemplaires dans les années 1960 dans Loco-Revue.)

http://www.handlaidtrack.com/index-2.php

et http://www.youtube.com/watch?v=pErgphjRECo&feature=related

Prés de chez nous, il y a http://www.apogee-vapeur.ch/index.php?include=textes&lng=1&id=131&idmenu=0
Titre: Aiguillage triple
Posté par: dgrr57 le 11 janvier 2011, 23:42:29 pm
A quand tout cela pour de la voie belge [?]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: André S le 12 janvier 2011, 12:48:47 pm
Patrick, pour de la voie belge, je crois qu'il vaut mieux oublier.

Si l'on veut fabriquer soi-même certains aiguillages, comme les triples par exemple, il vaut mieux commander chez Hobby-Ecke, car ils sont livrés prémontés.
Les kits apogee-vapeur tout comme ceux de Fast Tracks sont intéressants mais cela entraîne beaucoup de travail. Tous ces kits coûtent cher et ils valent la peine d'être achetés uniquement si l'on compte fabriquer beaucoup d'appareils de voie.
A ce propos, je ne recommande pas les kits Fast Tracks, non pas parce qu'ils sont mauvais, mais bien parce qu'ils ne correspondent pas à de la voie européenne. La largeur des traverses et l'écartement de celles-ci sont fort différents. Les kits apogee-vapeur correspondent, quant à eux, à de la voie SNCF mais ils conviennent très bien pour représenter de la voie belge.

Puisqu'on parle d'aiguillages triples, en voici un que j'ai fabriqué de toutes pièces et sur mesure pour mon dépôt de Cocksdorf du fait de l'Impossibilité de trouver un triple qui me convienne dans le commerce.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Triplefini.jpg)

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Grilest7.jpg)

Fabriquer ses propres appareils de voie est très gratifiant et puis cela permet de créer des appareils de voie spéciaux sur mesure, par exemple une traversée de voie ou un branchement enchevêtré, afin d'obtenir la géométrie de voie souhaitée.
Conditions : être motivé pour une belle géométrie des voies, disposer d'un outillage adéquat, avoir de la patience, aimer la précision et ne pas avoir deux mains gauches.


Titre: Aiguillage triple
Posté par: dgrr57 le 12 janvier 2011, 14:47:23 pm
Citation :
Initialment entrer par André S

<CUT>
Puisqu'on parle d'aiguillages triples, en voici un que j'ai fabriqué de toutes pièces et sur mesure pour mon dépôt de Cocksdorf du fait de l'Impossibilité de trouver un triple qui me convienne dans le commerce.


Sauf qu'il s'agit de deux branchements enchevêtrés [;)][:)]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: Aviseur le 12 janvier 2011, 15:11:02 pm
Citation :
Initialment entrer par dgrr57

Citation :
Initialment entrer par André S

<CUT>
Puisqu'on parle d'aiguillages triples, en voici un que j'ai fabriqué de toutes pièces et sur mesure pour mon dépôt de Cocksdorf du fait de l'Impossibilité de trouver un triple qui me convienne dans le commerce.


Sauf qu'il s'agit de deux branchements enchevêtrés [;)][:)]



qui  [:p] est cependant magnifique.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: lma le 12 janvier 2011, 15:11:39 pm
Citation :
Initialment entrer par André S

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Triplefini.jpg)

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Grilest7.jpg)




Belle pièce mon général [:p]

Un gauché avec deux mains droites...[:D]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: phil le 12 janvier 2011, 17:34:08 pm
Bonjour,

 
Citation :
   Citation :Initialment entrer par André S

    <CUT>
    Puisqu'on parle d'aiguillages triples, en voici un que j'ai fabriqué de toutes pièces et sur mesure pour mon dépôt de Cocksdorf du fait de l'Impossibilité de trouver un triple qui me convienne dans le commerce.


Sauf qu'il s'agit de deux branchements enchevêtrés



Bien vu Patrick ! [:)]
Chapeau pour la réalisation des ces enchevêtrés, SUPERBE appareil de voie.
A propos, je suis passé par Marchienne-Zone ce matin et il y a bien deux branchements enchevêtrés mais du côté du garage des engins de la voie.
Phil.[;)]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: André S le 12 janvier 2011, 18:29:58 pm
Suite aux petites remarques relatives au vocabulaire correct (que je prends avec le sourire, bien sûr [:)]), j'en émets une à mon tour.
Je suis au courant des termes officiels mais, vous savez, dans le langage courant "modélistique", on n'utilise pratiquement que le terme d'aiguillage. Je me suis donc conformé à cet usage vu que la majorité des modélistes ignorent beaucoup de termes officiels.
Ceci dit, je ne suis pas contre l'utilisation des termes corrects, bien que souvent rébarbatifs. Mais, bon, il y a longtemps que j'ai accepté de prendre le monde comme il est.
Etant donné que je vais incessamment me lancer dans la fabrication d'un gril d'aiguillages sur l'extension que je viens de donner à mon réseau, je pourrais peut-être prendre quelques photos en cours de travaux et les publier ici avec quelques explications à la clé.
Y aurait-il des amateurs intéressés [?]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: crugidim le 12 janvier 2011, 19:02:27 pm
Citation :
Initialment entrer par André S
Y aurait-il des amateurs intéressés [?]



Ce genre de question ne devrait même pas se poser [;)]
Surtout qu'on est au moins trois sur le forum à avoir touché à la construction d'aiguillage [8D]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: Aviseur le 12 janvier 2011, 19:21:17 pm
Bien que j'aie deux mains gauches, je suis intéressé...
Titre: Aiguillage triple
Posté par: WIL-5183 le 12 janvier 2011, 19:42:59 pm
Salut à tous. [;)]
En place du « Pater » qui est absent, et en plus j’aurai quelques temps libres ces mois qui viennent. La crise est passée aussi chez moi.[V][:(]
 Je reprendrai les travaux des voies sur le réseau, pour faire avancer celui-ci. [:p]
Je ne peux que donner raison à la sagesse d’André au sujet des termes qui pour nous modélistes sont inconnus, et  notre jargon est d’ailleurs utilisés par les grandes marques en modélisme. Ceci dit, j’ai quelques remarques à formuler, si vous le voulez bien.

En 1
Je pense que Luc Dooms pourrait transférer ce poste sur la rubrique «  rail et aiguillages ». ??
Si PhilB n’y voit aucun regret de voir son fil partir sur un autre registre.
Cela sera plus facile de retrouver les informations reçues dans le futur.
En 2
En modélisme, je pense, que nous sommes tjrs en recherche d’informations, bien que malgré nous ne soyons pas trop nombreux à nous manifester pour montrer nos réalisations. Surtout sur ce forum.
Donc +1 à André et ou  Dimitry.  Allez-y  a fond les mannettes.  J'y viendrai aussi si tout va bien[;)]
En 3
Une remarque et aussi une proposition.
Les traverses des voies en bois, c’est bien pour certaines époques, mais pour ce qui en est des époques récentes, il me semble qu’une réalité avec des traverses en béton serait des plus judicieuse. C’est marrant de voir certaines rames et locos se balader sur des  voies principales avec des traverses en bois.
Nous pourrions contacter Apogée Vapeur pour qu’il propose aussi des systèmes de voies Belges, et en cela le forum pourrait peut-être réunir les demandeurs.
Que ce soit en voie en traverses bois bétons ?
Que pensez vous de cela ??


Ceci est un simple jet de propositions que je vous propose humblement.

Avec le grand Salut du Pater, qui à les pieds dans l'eau.

Laurent

 




Titre: Aiguillage triple
Posté par: serow le 12 janvier 2011, 19:56:54 pm
Citation :
Initialment entrer par crugidim



Ce genre de question ne devrait même pas se poser [;)]
Surtout qu'on est au moins trois sur le forum à avoir touché à la construction d'aiguillage [8D]



Et pas avec le résultat attendu. Mais fait dire que c'est du 3 files de rails. Faudra que je le recommence un jour
Titre: Aiguillage triple
Posté par: dgrr57 le 12 janvier 2011, 19:58:47 pm
Citation :
Initialment entrer par André S

Suite aux petites remarques relatives au vocabulaire correct (que je prends avec le sourire, bien sûr [:)]), j'en émets une à mon tour.
Je suis au courant des termes officiels mais, vous savez, dans le langage courant "modélistique", on n'utilise pratiquement que le terme d'aiguillage. Je me suis donc conformé à cet usage vu que la majorité des modélistes ignorent beaucoup de termes officiels.
Ceci dit, je ne suis pas contre l'utilisation des termes corrects, bien que souvent rébarbatifs. Mais, bon, il y a longtemps que j'ai accepté de prendre le monde comme il est.
Etant donné que je vais incessamment me lancer dans la fabrication d'un gril d'aiguillages sur l'extension que je viens de donner à mon réseau, je pourrais peut-être prendre quelques photos en cours de travaux et les publier ici avec quelques explications à la clé.
Y aurait-il des amateurs intéressés [?]

Bonsoir André, excuse-moi si je t'ai titillé avec mon vocabulaire [:I]. Je ne le ferai plus, promis [B)]. Quoique je trouve dommage de cultiver l'ignorance [:(]
Concernant ton offre de cours magistral, je suis bien évidemment preneur [:p]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: lma le 12 janvier 2011, 19:59:37 pm
Suis intéressé aussi !

Vivement la suite...

D'avance merci

Amicalement
Titre: Aiguillage triple
Posté par: philb le 12 janvier 2011, 20:24:21 pm
Citation :
InitialEment entrer par WIL-5183
Si PhilB n’y voit aucun regret de voir son fil partir sur un autre registre.


Faisez, faisez, seulement, je suis tout ouïe... [:D] les yeux grand ouverts [8D]

L'aiguille triple Peco est commandée et arrivera sous peu [:p]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: doomslu le 12 janvier 2011, 21:16:15 pm
Suite à votre demande, ce sujet a trouvé une nouvelle place dans le forum. [;)]

Personellement je suis intéressé aussi. [:)]
Et j'ai une question à vous. Comme j'habite au Luxembourg, il me manque souvent l'occassion de prendre des photo's en Belgique.
Pouvez-vous montrer des exemples des détails de voies et aiguillages (en 1/1) qui sont typiquement Belge?
Titre: Aiguillage triple
Posté par: Aviseur le 13 janvier 2011, 02:34:52 am
Pour revenir sur une remarque du fils du Pater, si certains voies sont incongrues à l'époque V ou VI (il y a de la bonne traverse béton chez ROCO, entre autre, rouler aux époques 2 et 3 sur de la voie au mètre est aussi cocasse. Bien plus, même, car certains ont oublié le bruit saccadé des essieux sur les jonctions.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: André S le 13 janvier 2011, 03:02:30 am
Bien, bien. Je vais donc m'y mettre.
Je vous demande un peu de patience.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: joker124 le 13 janvier 2011, 10:36:39 am
Citation :
Initialement entré par phil
 
Citation :
Il doit y en avoir dans le catalogue Schuhmacher/Hobby-Ecke

Effectivement Dominique, il y en a dans leur catalogue, comme quoi on n'est jamais suffisamment informé.


Voilà un extrait du catalogue Hobby-Ecke (année??). Je ne sais pas si c'est encore d'actualité; les prix certainement pas...
Ça permet aussi de préciser le vocabulaire... en allemand! [:o)]
(http://img607.imageshack.us/img607/3374/41690799.jpg)

Et pour les amateurs d'aiguillages, voire de branchements [;)], il y a aussi ça: http://www.weichen-walter.de/index.html
Titre: Aiguillage triple
Posté par: joker124 le 13 janvier 2011, 11:48:31 am
Petite remarque terminologique, pour rire... (http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Rires/00100.gif)
Voici un extrait du livret du conducteur, document officiel qui nous vient de la direction B-Technics, comme quoi la confusion des termes est présente au sein même du groupe SNCB...
(http://img683.imageshack.us/img683/7595/aw2d.jpg)
Eh ben, il est pô frais, l' "aiguillage à trois voies"qu'ils ont trouvé!!! [xx(]
Évidemment, ce n'est pas Infrabel, quoique...
A Bruxelles-Midi, les "appareils de voies" sont répertoriés comme AW, abréviation de Aiguillage-Wissel (bilinguisme oblige).(http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Drapeaux/belgique.gif)
Sans compter que pas mal de cheminots parlent d'aiguilles pour désigner branchement, TJD, TJS, etc.; la partie pour le tout, c'est une figure de rhétorique, ça!
Tout ça pour dire qu'il ne faut pas se focaliser sur le vocabulaire, l'essentiel étant qu'on comprenne de quoi on parle...

Question subsidiaire: A Turnhout, savent-ils que leur gare est pleine de "turnouts", comme on dit chez Peco? Ben non, pour eux, ce sont des wissels... (http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Messages/panneau-la-sortie-c-par-la.gif)
Titre: Aiguillage triple
Posté par: Aviseur le 13 janvier 2011, 12:07:41 pm
Moi, je suis amoureux de Hobby-Ecke.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: phil le 13 janvier 2011, 23:04:57 pm
Bonjour,

Dominique je suis le cul par terre. Comment peut-on écrire de telles conneries et là ce n'est pas une question de vocabulaire mais de technique. Un coeur à pointe mobile pour des vitesses en voie déviée supérieure à 120 Km/h.
Il faut un coeur à pointe mobile pour des vitesses supérieures à 220 Km/h en voie directe. La vitesse en voie déviée est déterminée par le type d'aiguillage qui compose l'appareil de voie ( son rayon, ex F4 = 215 m = 40 Km/h en déviée) Pffff. Si même dans la maison on commence ainsi, on n'est pas sorti de l'auberge.
Pour André, bien sûr que cela m'intéresse aussi !![:p]
Phil.[;)]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: André S le 14 janvier 2011, 02:20:37 am
Si vous êtes prêts, allons-y pour la première leçon.
Vouloir fabriquer un aiguillage, pardon, un branchement, c'est bien beau mais pas avec les mains vides !

Alors, qu'est-ce qu'il faut comme matos ?
Eh bien, d'abord des rails.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig1.jpg)
Voici des profilés que j'utilise, il s'agit de rails au code 83 (haut. du rail 2,1 mm). La botte du dessus (rails brunis) provient de Tillig et l'emballage plastique du bas contient des rails vendus en demi-longueur (1/2 yard) par Fast Tracks au Canada.
On peut bien sûr se procurer des rails chez d'autres fournisseurs, comme Hobby-Ecke ou Peco ou encore  aux Etats-Unis, notamment dans le catalogue Walthers. Ces deux derniers fournisseurs proposent plusieurs codes allant du code 40 (haut. 1 mm) au code 83 (2,1 mm) en passant par le code 55 (1,4 mm), le code 70 (1,8 mm) et le code 75 (1,9 mm, propre à Peco).
Un autre moyen consiste à "dépiauter" une voie courbable pour n'en garder que les rails. C'est intéressant si l'on dispose de chutes de voie usagée esquintée.

Ensuite, que faut-il encore ? Des traverses évidemment. Là, on a le choix entre des traverses en bois avec fixation des rails par crampons (spikes en américain), une méthode chère aux modélistes américains et des traverses en époxy cuivré (copperclad sleepers en anglais) avec soudure des rails, une méthode que les modélistes anglais affectionnent.
Mais on peut aussi utiliser des méthodes alternatives comme par exemple traverses en bois, avec crampons de fixation des rails toutes les 5 ou 6 traverses, ou soudure des rails sur quelques traverses en époxy et les autres traverses en bois simplement glissées sous les rails sans aucune fixation. C'est selon les goûts. Certains regretteront peut-être l'absence de tirefonds mais elle n'est en général pas perçue par le spectateur. Si besoin est, on peut ajouter des tirefonds pour une meilleure apparence et je montrerai comment.
Quant à moi, j'utilise à la fois des traverses en époxy cuivré et des traverses en bois comme vous le verrez.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig2.jpg)
Assortiment de traverses en époxy cuivré et en bois, et aussi en plastique de récupération car elles peuvent servir.
Les dimensions idéales des traverses sont : largeur 3 mm et épaisseur 2 mm. Ces dimensions varient cependant un peu en fonction de la provenance : largeur de 3 à 3, 3 mm et épaisseur de 1,8  à 2,1 mm selon qu'il s'agit de voie Peco, Roco ou Tillig.
L'épaisseur des plaques en époxy proposées par le commerce est souvent 1,6 mm mais cela existe aussi en 2 mm. Avec des plaques de 1,6 mm d'épaisseur, on ajoute une petite épaisseur en carton lors de la pose sur le réseau pour adapter l'aiguillage à la voie toute faite à traverses en plastique.
Pour les traverses en bois, allez farfouiller dans les magasins d'arts graphiques ou de modélisme naval ou aéronautique. Sur la photo, on voit une plaque de bois rainurée qui convient relativement bien. C'est un article utilisé en aéromodélisme.
On peut se procurer des traverses époxy découpées notamment dans les magasins de modélisme en Angleterre. Personnellement, pour abaisser le coût, je me les découpe dans des chutes de plaques en époxy cuivré pour circuit imprimé. Une petite scie vient bien à point, à défaut une petite tronçonneuse avec un bon disque fera l'affaire. Attention à la poussière dégagée !  Je cale l'embout d'un aspirateur en fonctionnement près de la scie lorsque je fais ce boulot.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig3.jpg)
Cette scie Proxxon munie d'un disque diamanté rend de bons services.


Bon, encore quoi ?
Un patron d'aiguillage bien sûr, car sans lui, pas moyen de faire du bon boulot.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig4.jpg)
Tillig propose un ensemble de patrons que l'on peut photocopier à souhait. Hobby-Ecke fait de même. A défaut, vous prenez un aiguillage et le posez à l'envers sur la glace d'une photocopieuse et vous obtenez un patron à bon compte comme ceux montrés sur la photo à gauche. De cette façon, vous pouvez choisir l'angle de déviation souhaité. En effet, il faut  choisir une géométrie déterminée notamment pour se marier harmonieusement avec les appareils de voie du commerce.

Je vais vous parler de mon réseau afin de vous montrer comment je procède pour créer mes grils d'aiguillages sur mon réseau. Bien évidemment, je dispose depuis longtemps d'un plan précis que j'ai dessiné à l'échelle. J'ai créé mes châssis selon ce plan et maintenant l'heure est venue de poser la voie.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/V-001FairyLandcompletver5extrait.jpg)
Le plan du gril d'aiguillages que j'ai dessiné (extrait du plan général). Concernant les aiguillages, je sais par expérience que la disposition des aiguillages a beaucoup de chances d'être modifiée lors de la création "in situ".

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/GrilEstKGS1.jpg)
Ayant donc présenté une série de patrons en me basant sur le plan  dessiné, je suis arrivé à ceci dans un premier temps.
La longueur totale du gril est d'environ 1,95 m et c'est un peu moins que ce que j'avais prévu. Donc, tant mieux pour la longueur des voies qui est allongée d'autant.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/GrilEstKGS2.jpg)
Ici, j'ai remplacé deux aiguillages par une TJD et ça me fait encore gagner de la longueur qui se ramène à 1,80 m.

Je pourrais encore choisir une autre option notamment en utilisant un aiguillage à 3 voies. Mais, bon, pour l'heure, je m'en tiens là. En tout cas, je n'y coupe pas pour un croisement (une traversée en bon langage ferroviaire) de 18° environ, qui est impossible à trouver dans le commerce. Quant aux aiguillages simples, je peux utiliser les excellents appareils de voie Tillig à monter puisque j'ai prévu un angle de déviation de 9° à la pointe de coeur pour tous les appareils de voie excepté la bretelle d'entrée dont l'angle est de 7°. Pour celle-ci et la ou les 2 TJD, j'utiliserai les kits Hobby-Ecke.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig5.jpg)
Voilà, Pour les besoins de la démonstration, j'ai choisi un patron d'aiguillage dont l'angle de déviation me convient : 8,6 ° avec un rayon de 1200 mm. Je l'ai fixé provisoirement sur un bout de planche en bois bien plane. Tout est prêt pour commencer la fabrication de l'appareil de voie.


J'allais oublier de vous parler de l'outillage mais, bien sûr, vous vous en doutez, il faut quelques outils adéquats comme tout bon modéliste se doit de posséder :
fer à souder + soudure fine,
latte métallique,
un jeu de limes de Genève,
une lime à grain moyen,
petit étau,
idéalement une petite meule lapidaire (pas obligatoire cependant),
pinces diverses,
petite foreuse miniature avec quelques disques à tronçonner.


Vous pouvez donc commencer par rassembler le matériel nécessaire pour votre prochain aiguillage.

La prochaine fois, on passe à la pratique.

Titre: Aiguillage triple
Posté par: zamateur le 14 janvier 2011, 09:03:51 am
Bon, il suffit que je divise pour faire le même en Z.
Donc, je suis la leçon, Ô maître vénéré !
[:)]

Mais pas si tôt le matin !
Vous ne dormez donc jamais ?
Titre: Aiguillage triple
Posté par: lma le 14 janvier 2011, 09:23:44 am
Je suis de la partie aussi ![:p][:p]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: FREMO e.V. - afd België le 14 janvier 2011, 16:25:55 pm
Citation :
Initialment entrer par crugidim

Citation :
Initialment entrer par André S
Y aurait-il des amateurs intéressés [?]



Ce genre de question ne devrait même pas se poser [;)]
Surtout qu'on est au moins trois sur le forum à avoir touché à la construction d'aiguillage [8D]



Moi y compris? [:I]
Car oui, j'ai construit des aiguillages et autre engin de la voie en
"H0" et en "O" !

Bien à vous,
Herman
Titre: Aiguillage triple
Posté par: André S le 14 janvier 2011, 23:09:29 pm
Avis à Dimitri et le p'tit crollé.

Il y a eu un fil traitant des dimensions d'un moteur électrique d'aiguillage SNCB. J'ai paumé les dimensions et je crois que le second nommé les avait transmises au premier.

Ca me ferait plaisir qu'on me communique ces dimensions (c'est pour la bonne cause [:)]).
Merci d'avance.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: crugidim le 14 janvier 2011, 23:37:56 pm
Bonsoir,

Désolé, mais pas moyen de remettre la main dessus... [xx(]

Faudra voir avec Etienne
Titre: Aiguillage triple
Posté par: jossebe2000 le 15 janvier 2011, 07:10:15 am
ou j'ai mis cela?
Titre: Aiguillage triple
Posté par: eclisse le 15 janvier 2011, 08:09:48 am
Citation :
Initialment entrer par André S

Avis à Dimitri et le p'tit crollé.

Il y a eu un fil traitant des dimensions d'un moteur électrique d'aiguillage SNCB. J'ai paumé les dimensions et je crois que le second nommé les avait transmises au premier.

Ca me ferait plaisir qu'on me communique ces dimensions (c'est pour la bonne cause [:)]).
Merci d'avance.


`
Bonjour, Un petit coup d'oeil sur ce topic (http://"http://www.trainminiaturemagazine.be/newforum/topic.asp?TOPIC_ID=4602")apporterait quelques enseignements.

Cordialement.

Sgnss.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: jossebe2000 le 15 janvier 2011, 09:02:45 am
Bonjour
je tacherais de re-récupérer, lundi, les documents en question. cela ira plus vite que de chercher [:D]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: André S le 17 janvier 2011, 15:55:42 pm
J'ai trouvé un peu de temps pour la fabrication de l'aiguillage. Allons-y !


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig6.jpg)
Première opération : poser quelques traverses en époxy cuivré aux endroits adéquats. Par la suite, s'il en manque l'une ou l'autre, on pourra toujours la ou les ajouter.

Comme je l'ai déjà dit, toutes les traverses peuvent être en époxy cuivré à la mode anglaise. Je le fais parfois, mais ici, j'utiliserai une composition mixte traverses en époxy et traverses en bois, celles-ci n'étant insérées sous l'aiguillage qu'au moment de la pose de celui-ci sur le réseau.
Un petit mot sur l'utilisation de traverses en époxy cuivré. Par rapport aux traverses en bois dans lesquelles on enfonce des crampons pour maintenir le rail en place (méthode américaine), les traverses en époxy cuivré ont le grand avantage de permettre un ajustement très précis du rail à presque tous les stades de la fabrication.

Seconde opération : préparer les deux coupons de rails extérieurs.

Précision : l'aiguillage que je fabrique s'inspire des aiguillages SNCB avec moteur électrique. Il comporte donc 2 traverses longues encadrant une traverse courte. Ces traverses nous permettront d'installer plus tard une petite reproduction d'un moteur électrique.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Motlecsncb1.jpg)
Photo prise par un membre (leclisse, je crois) et montrée sur un fil traitant des moteurs électriques.


Dans le cas où on voudrait reproduire une commande d'aiguillage manuelle avec levier à contrepoids, on a le choix entre deux traverses longues ou une seule, c'est selon le cas.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig7.jpg)
Sur les deux coupons, il faut limer les patins intérieurs sur une distance qui correspond à  la longueur du contact entre rail extérieur et lame d'aiguillage avec un léger surplus. En effet, les patins empêcheraient un ajustement correct des deux lames.
Le coupon de rail du dessus est précintré selon le patron d'aiguillage.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig7a.jpg)
Sur le rail extérieur courbe, je crée personnellement une très légère cassure à l'endroit marqué d'un trait là où débute la courbure. Comme sur certains aiguillages du commerce, on peut aussi créer une légère entaille dans le champignon du rail pour que la lame d'aiguillage s'y encastre.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig8.jpg)
Ici commence le travail de soudure des rails sur le cuivre des traverses. Le premier rail doit être le rail droit extérieur. Il faut impérativement se servir d'une latte métallique pour aligner le rail sur le dessin car c'est de ce premier ajustement que dépendra la précision dont il faudra faire preuve dans la suite des opérations.

Je donne déjà un bon conseil. Utilisez une panne de fer à souder ni trop grosse, ni trop fine et évitez de faire des grosses "maclottes" de soudure. Ca ne sert à rien et les gros paquets de soudure sont disgracieux. Mon truc : j'enduis la traverse de graisse à souder avant l'opération de soudure de façon à ce que la soudure proprement dite s'étale bien.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig9.jpg)
On passe maintenant à la pose du rail extérieur courbe. Une fois le rail mis au bon écartement à l'aide d'un calibre (calibre cylindrique à gauche), on soude de loin en loin le rail sur quelques traverses en suivant le tracé du patron. Attention, ne pas souder sur toutes les traverses car ce rail est susceptible d'être réajusté par la suite !


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig10.jpg)
Il s'agit maintenant de préparer le coupon de rail intérieur droit. Il comprend en fait la lame d'aiguillage et son prolongement jusqu'à la pointe de cœur. Elle doit être biseautée à l'intérieur sur une longueur suffisante correspondant au patin raboté du rail extérieur. Pour réaliser de travail, je me sers personnellement d'une meule lapidaire dans un premier temps, puis d'une petite disqueuse avec un bon disque abrasif et enfin d'une lime à grain fin agrémentée d'un peu d'huile de coude. Rien de tel qu'une finition manuelle.


Un petit mot sur les articulations. Du côté du cœur de croisement, je créais auparavant une charnière comme c'est le cas sur la plupart des aiguillages du commerce. L'expérience m'a appris que les charnières pouvaient à la longue perdre le contact électrique de sorte que la lame n'était plus conductrice de courant. Un petit brin de fil de 3/10e mm  pontant la charnière solutionnait le problème en général. Depuis longtemps, j'ai décidé de supprimer les articulations, sauf sur TJD et TJS, et de créer des lames élastiques comme on les trouve sur les aiguillages Tillig. Il faut bien sûr utiliser un moteur électrique suffisamment puissant. Donc, ici, vous avez le choix entre lames à pivot et lames élastiques.  

Maintenant, voyons du côté de la barrette de commande. Il existe plusieurs façons de fixer l'extrémité des lames mobiles sur celle-ci, soit par soudure, soit au moyen d'un pivot. La soudure sur la barrette crée une contrainte car on a affaire à un parallélogramme non déformable dans le cas de lames élastiques. Mais ça fonctionne plus ou moins bien avec des lames sur pivot du côté du cœur de croisement si les pivots ont un peu de jeu. Bref, ici aussi, chacun fait comme il veut.

L'aiguillage que je fabrique ici est équipé de 2 lames élastiques munies de pivots venant s'accrocher à la barrette de commande.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig14.jpg)
La lame élastique étant coupée à bonne longueur, on la soude sur quelques traverses et, une fois de plus, une règle métallique permet d'obtenir un alignement parfait. Il faut bien sûr éviter de se rapprocher trop de l'extrémité amincie afin de créer l'élasticité souhaitée. Je laisse donc la partie comprise entre les points A et B complètement libre, ce qui représente à peu près une dizaine de cm.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig16.jpg)
Voilà le résultat. Pour maintenir la lame en bonne place, je l'ai soudée temporairement sur une barrette en époxy cuivré (de plus faible épaisseur; d'où le carton).


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig17.jpg)
Passons maintenant à la patte de lièvre. Pour créer aisément le pli, j'entaille un peu au préalable le patin du rail. L'extrémité droite de la patte de lièvre est biseautée (on peut aussi la plier comme sur les anciens aiguillages réels). Deux points de soudure suffisent pour l'instant à mettre en place cet élément. on y reviendra.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig18.jpg)
Au tour maintenant de la pointe de cœur. Il faut non seulement tailler en biseau une extrémité de chaque rail mais aussi éliminer le patin intérieur sur une petite longueur. Idéalement, il faudrait créer un petit gabarit donnant l'angle de déviation. Mais, "à l'œil", ça va aussi pourvu qu'on procède par petites étapes successives et en se basant sur le patron d'aiguillage et, ma foi, si on rate, on recommence avec un autre bout de rail.

Si cela intéresse certains, je peux donner quelques explications complémentaires sur la façon de calculer et créer un angle de déviation sur base de la tangente d'angle.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig18a.jpg)
Personnellement, je préfère cette méthode pour créer une pointe de cœur.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig18b.jpg)
On peut aussi procéder selon cette autre méthode. Vous faites comme vous voulez !


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig19.jpg)
On procède maintenant à la pose d'un des rails de la pointe de cœur. Pour cela, je me sers d'un calibre amputé de l'une des ses 4 lèvres. La lèvre sunsistante d'une épaisseur de 1,2 mm (normes NEM) viendra se loger dans l'ornière de façon à la mettre à bonne largeur. On peut aussi utiliser une cale d'épaisseur.


A cet effet, j'ouvre une parenthèse concernant les calibres.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig11.jpg)
La colonne du centre montre des calibres non modifiés. Le cylindrique provient de chez Hobby-Ecke et les 2 du dessus sont proposées par Walthers. Celui du dessous est fait maison sur une fraiseuse professionnelle.
Pour ceux qui n'ont pas de calibre à leur disposition, je conseille d'en fabriquer un ou même plusieurs comme celui de droite à l'aide d'un bout de tôle laiton : facile à faire et peu coûteux.
La colonne de gauche montre des calibres amputés d'une ou même de deux lèvres. Ils sont surtout utiles lors de la création des cœurs de croisement.
Ceci dit, à défaut de calibres, on peut quand même se débrouiller au moyen d'un pied à coulisse et de bouts de plasticarte d'épaisseur 1,1 et 1,2 mm pour calibrer les ornières selon les normes NEM.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig20.jpg)
Les deux calibres et la latte permettent d'aligner "au poil" le premier rail formant la pointe de cœur. En même temps, en réchauffant la soudure, on peut rectifier la position de la patte de lièvre en calant celle-ci contre la lèvre du calibre et aussi celle du rail extérieur.

Vous aurez remarqué l'isolation électrique de la pointe de cœur là où j'ai positionné deux traverses côte à côte.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig21.jpg)
Au tour maintenant du second rail de la pointe de cœur. Si on regarde bien on voit un tout petit décalage dans l'alignement au niveau de la patte de lièvre. Ce n'est pas grave mais je vais quand même y remédier en modifiant légèrement le pli.
A ce stade, les diverses parties formant la branche rectiligne de l'aiguillage sont en place. Il reste maintenant à terminer la partie courbe.


Bon, la suite peut-être ce soir.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: lma le 17 janvier 2011, 18:15:38 pm
Citation :
Initialment entrer par André S

J'ai trouvé un peu de temps pour la fabrication de l'aiguillage. Allons-y ! Merci André pour ces explications !  


L'expérience m'a appris que les charnières pouvaient à la longue perdre le contact électrique de sorte que la lame n'était plus conductrice de courant. Un petit brin de fil de 3/10e mm  pontant la charnière solutionnait le problème en général. Ca aussi c'est intéressant ! Aurais-tu encore quelques photos explicatives ?


Si cela intéresse certains, je peux donner quelques explications complémentaires sur la façon de calculer et créer un angle de déviation sur base de la tangente d'angle.  Si çe n'est pas abuser de ton temps et de tes connaissances, oui je veux bien !


Bon, la suite peut-être ce soir.  J'attends avec impatience...



Encore merci !

Amicalement
Titre: Aiguillage triple
Posté par: zamateur le 17 janvier 2011, 18:43:46 pm
Hum !
En Z, ça va être coton !
Surtout avec mes papattes !
Titre: Aiguillage triple
Posté par: André S le 18 janvier 2011, 23:29:45 pm
Citation :
Initialment entrer par zamateur

Hum !
En Z, ça va être coton !
Surtout avec mes papattes !


Moi aussi, j'ai des grosses papattes ! Et pourtant, j'arrive à faire beaucoup de choses, non sans moults jurons. En Z, ça ne devrait pas être trop difficile.
A propos, quel code de rail comptes-tu utiliser pour créer ton aiguillage ?

Titre: Aiguillage triple
Posté par: André S le 19 janvier 2011, 00:03:10 am
Citation :
Initialment entrer par lma.
Si cela intéresse certains, je peux donner quelques explications complémentaires sur la façon de calculer et créer un angle de déviation sur base de la tangente d'angle.  Si çe n'est pas abuser de ton temps et de tes connaissances, oui je veux bien !


Je réponds à ton souhait.
C'est une question de trigonométrie pas bien compliquée.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Calculangleaig.jpg)

Si on désire construire un aiguillage ayant un angle de déviation donné, par exemple celui des aiguillages Peco qui est de 10°, on trace un triangle rectangle comme celui dessiné à l'intérieur de l'aiguillage. Attention, le catalogue mentionne 12°, mais il s'agit de l'angle à la sortie de l'aiguillage. En réalité, l'angle au cœur de croisement est de 10°. En effet, les rails de la branche déviée continuent leur courbe de sorte qu'on obtient un angle de déviation de 12° à la sortie. Sur l'aiguillage que je montre en exemple, les rails sont rectilignes après le cœur de croisement.  

Rappel, tout le monde a appris à l'école que dans un triangle rectangle, la tangente d'un angle aigu est égale au rapport entre le côté opposé et le côté adjacent. Sur la figure, on a donc tg alpha = a/b. Il faut donc connaître a et b pour en déduire l'angle.
En faisant l'inverse, c'est-à-dire en partant de l'angle, on peut connaître les deux côtés en question, ce qui permet de construire le triangle et donc de dessiner l'aiguillage. On calcule donc l'arc tan de l'angle et on convertit le résultat obtenu, soit un nombre décimal, en fraction dont le numérateur est 1. Avec une calculatrice scientifique, c'est facile.  

Pour éviter de rééditer le calcul à chaque fois, j'ai dressé un tableau qui donne directement la correspondance entre l'angle de déviation au cœur de croisement et le rapport 1/x, car seules ces valeurs nous intéressent. Toutes ces valeurs correspondent à des aiguillages du commerce.
En reprenant l'exemple Peco, selon le tableau, l'angle de 10° correspond à un triangle dont les deux côtés de l'angle droit mesurent 1 et 5,65 cm ou un multiple bien sûr, par exemple 4 et 22,6 cm pour plus de précision. Après avoir tracé l'axe de la voie non déviée, tu reportes dessus une longueur b de 22,6 cm et puis verticalement à angle droit une longueur a de 4 cm. L'hypoténuse te donne l'axe de la voie déviée avec un angle de 10°.

Ce n'est pas tout, comme on le voit sur le dessin, il faut raccorder les deux droites par un arc de cercle dont le rayon peut être choisi à volonté. Plus il est grand, plus l'aiguillage sera long, et vice versa. Sur l'exemple, le rayon de courbure est 120 cm, ce qui donne une longueur d'aiguillage de 29 cm sur le plan. En fait, les branches sont assez allongées des deux côtés de l'aiguillage et on peut diminuer cette longueur. Pour un aiguillage "grand rayon" genre RocoLine ou Peco, soit 10° d'angle, un rayon de 100 cm convient bien.
Quant au traçage du rayon de 120 cm, il est malaisé à partir du centre du cercle et la formule est compliquée. Je crois qu'il vaut mieux tracer l'arc de cercle à l'œil de façon empirique à l'aide d'une latte cintrée et de 2 petits clous plantés aux extrémités. Ici, l'œil sera un bon juge. Il faut essayer d'allonger l'arc de cercle au maximum en fonction de la longueur d'aiguillage souhaitée.

Finalement, c'est simple, non ?
A noter qu'en réalité, on parle couramment de tg d'angle pour caractériser les branchements. Les modélistes américains font de même en donnant le rapport 1/x. Normal, ils fabriquent souvent leurs aiguillages et ont donc intérêt à connaître ce rapport pour le traçage.

Titre: Aiguillage triple
Posté par: André S le 19 janvier 2011, 00:49:54 am
Encore un petit effort pour terminer l'aiguillage.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig22.jpg)   
C'est au tour de la seconde lame élastique d'être posée. Même chose que pour la première lame hormis le fait que celle-ci doit être cintrée et mise en place en respectant l'écartement par rapport au rail extérieur courbe à l'aide d'un calibre. Ici, si la courbe est serrée, on peut adopter un léger surécartement soit 16,6 – 16,7 mm.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig23.jpg)
Reste l'autre patte de lièvre pour terminer le cœur de croisement. L'ornière est calibrée de la même façon que pour l'autre côté de la pointe de cœur.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig24.jpg)
Après confection et pose des 2 contrerails, le squelette de l'aiguillage est terminé. A noter que j'ai ajouté une traverse en époxy cuivré sous les deux pattes de lièvre.
A ce stade, on peut rajouter éventuellement l'une ou l'autre traverse en époxy pour consolider le squelette.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig25.jpg)
Je prépare quelques traverses en bois en les teintant au préalable.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig26.jpg)
Voilà l'aiguillage presque terminé. En fait, il me reste juste la barrette de commande à peaufiner.
Pendant que les traverses en bois trempaient dans le jus, j'ai procédé à l'isolation électrique des 2 files de rails en enlevant une partie du cuivre sur le dessus des traverses, mais pas partout car les lames élastiques doivent respectivement rester connectées électriquement au rail extérieur correspondant.  Certains modélistes pratiquent une petite coupure dans la fine couche de cuivre à l'aide d'une disqueuse. Je trouve que ça se remarque.
Il ne faut pas oublier bien sûr de vérifier l'isolation à l'aide d'un multimètre.
Personnellement, je noircis chimiquement toutes les parties métalliques de l'aiguillage. Ca facilite la mise en peinture et évite qu'on remarque le maillechort ou le cuivre en cas d'éclat ou de griffe dans la peinture.

Reste la barrette et la mise en peinture.
Ce sera pour une autre fois.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: lma le 19 janvier 2011, 12:57:43 pm
Merci André pour ces informations !

Encore deux petites questions :

- La pointe de coeur : Y-a-t-il une règle pour déterminer sa longueur ? (là où elle s'arrête sur le côté "a" de ton triangle)

- Pour la longueur des lames d'aiguillages on dirait qu'elles s'arrêtent "une traverse" après le point de rencontre de tes traits d'axe rouge et bleu

D'avance mes excuses si ces questions sont par trop "candides" pour toi.

Merci

Amicalement
Titre: Aiguillage triple
Posté par: zamateur le 19 janvier 2011, 17:02:30 pm
Citation :
Initialment entrer par André S

Citation :
Initialment entrer par zamateur

Hum !
En Z, ça va être coton !
Surtout avec mes papattes !


Moi aussi, j'ai des grosses papattes ! Et pourtant, j'arrive à faire beaucoup de choses, non sans moults jurons. En Z, ça ne devrait pas être trop difficile.
A propos, quel code de rail comptes-tu utiliser pour créer ton aiguillage ?




Pas beaucoup le choix. Code 60.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: phil le 19 janvier 2011, 21:17:17 pm
Bonjour,

Superbe réalisation, cela donne envie.
Merci André.
Dans le même style il y a http://club-proto-87.com/crbst_15.html
Phil.[;)]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: André S le 20 janvier 2011, 11:27:37 am
Bonjour Laurent,

- La pointe de coeur : Y-a-t-il une règle pour déterminer sa longueur ? (là où elle s'arrête sur le côté "a" de ton triangle)
Pas spécialement en modélisme. Mais, logiquement, les roues n'ont pas besoin d'être guidées sur une longue distance une fois la pointe de cœur dépassée. Disons qu'il suffit de prolonger les pattes de lièvre et les contrerails sur deux traverses, trois au maximum.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Coeurdecrois.jpg)
Voilà un aiguillage réel qui ressemble fort à mon modèle réduit.

- Pour la longueur des lames d'aiguillages on dirait qu'elles s'arrêtent "une traverse" après le point de rencontre de tes traits d'axe rouge et bleu.

En regardant bien, on peut remarquer que je n'ai pas respecté l'axe formé par l'arc de cercle en bleu. Du côté des lames d'aiguillage, j'ai prolongé un peu ces dernières au-delà du point de contact théorique. Ça rejoint ce que j'ai dit dans mon précédent post : on peut allonger le rayon de courbure de la voie déviée et partant la longueur des lames élastiques.

A propos, il n'y a pas de questions "candides", rassure-toi.

Titre: Aiguillage triple
Posté par: lma le 20 janvier 2011, 12:16:49 pm
Merci André !
Titre: Aiguillage triple
Posté par: André S le 23 janvier 2011, 03:20:43 am
Suite et fin de la construction de l'aiguillage.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig27.jpg)
La barrette de commande des lames élastiques est tirée d'une plaque en époxy cuivré de 1,6 mm d'épaisseur, donc plus fine que les traverses dont l'épaisseur est de 2 mm. Il faut la percer de 2 trous distants d'une longueur correspondant aux extrémités des lames (une lame collée sur le rail adjacent et l'autre ouverte).
Les pattes sont pliées à angle droit et introduites dans les trous.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig28.jpg)
Il s'agit maintenant de faire en sorte que la traverse enfilée sur les pattes pliées reste bien collée sous le patin des rails. Personnellement, pour chaque lame, j'enroule un fin fil de cuivre de 0,4 mm de diamètre autour de la patte qui sort du trou et je soude en créant un petit plot de soudure. Je coupe ce qui dépasse et je meule les aspérités. Les pivots ainsi créés doivent jouer librement.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig27a.jpg)
Ici, j'ouvre une parenthèse sur les pivots. Les pattes issues du patin des lames par élimination du champignon ne doivent pas être pliées trop souvent sans quoi elles cassent. Si ça vous arrive, faites comme moi. Je prends un bout de tige ronde en cuivre d'un diamètre de 0,6 mm, je plie une extrémité à 90° et je la soude sur l'extrémité de la lame. Je passe enfin un coup de lime pour éliminer les protubérances.
C'est plus résistant que les pattes pliées d'origine et on peut faire ça avec des aiguillages du commerce dont la barrette serait défectueuse.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig29.jpg)
Reste encore à confectionner les 2 supports du moteur électrique à l'aide d'une fine bande de laiton de 1 mm de large environ. Elles sont soudées sur les deux longues traverses comme montré sur la photo.


(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/Fabaig30-1.jpg)
Le moteur est tiré d'un bout de plasticarte, peint en gris et collé sur les 2 supports. L'aiguillage est finalement peint de sorte qu'il est prêt à être posé sur le réseau.
N. B. : j'ai fabriqué l'imitation de moteur "à l'oeil" car je n'ai toujours pas les dimensions.

Cet aiguillage tel qu'il est réalisé n'est pas un aiguillage "proto 87", c'est-à-dire "haute fidélité". Il manque par exemple les tirefonds, mais on peut éventuellement les ajouter par collage. Pour les obtenir, on les prélève sur des chutes de travelage (Roco par exemple) à l'aide d'une lame de cutter bien tranchante.

Il y a longtemps, je m'amusais (façon de parler) à peaufiner les détails mais j'ai fini par déchanter en m'apercevant qu'on ne les remarque guère, surtout à une certaine distance et que ça prenait beaucoup de temps. Il faut faire des photos en "macro" pour les voir réellement.

(http://i163.photobucket.com/albums/t311/andre0939/Aiguillages/FonderieDupilon3.jpg)
Pour la petite histoire, voici un aiguillage que j'ai créé il y a plus de 20 ans quand j'étais encore un "compteur de rivets" (relatif) : rails au code 70, traverses en bois, selles en maillechort, tirefonds représentés par des crampons, levier de commande à boule.


Ça fait quelques années que j'ai opté pour le modélisme d'atmosphère cher à Jacques Le Plat, son concepteur et je suis content d'avoir pris cette décision.
 

Je pense attaquer la bretelle d'entrée de ma grande gare, composée d'un branchement droit et d'une traversée-jonction double d'un angle de 7° et proposée en kit à assembler par Hobby-Ecke. Une superbe pièce à très grand rayon qui permettra aux trains composés de longues voitures de changer de voie sans trop se tortiller.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: lma le 23 janvier 2011, 10:10:10 am
Encore merci André !

Et bon ammusement avec tes futures constructions !

Amicalement
Titre: Aiguillage triple
Posté par: WIL-5183 le 25 janvier 2011, 22:07:34 pm
Merci encore André
Pour le travail ici démontré.
Cela invite de s’y mettre en toute hâte à la tâche.
J’ai cependant quelques questions en suspens.
Sache que je ne suis pas un chasseur de rivets mais quant à faire beau alors ……
Pourquoi utilises-tu une traverse pour les aiguilles, des tiges comme en réel ne conviendraient pas ?
Une autre question aussi avec quoi,  brunis-tu tes voies ?

Merci de ta patience

Le Pater

Titre: Aiguillage triple
Posté par: André S le 26 janvier 2011, 19:56:47 pm
Bonjour Philippe,

Content que tu sois revenu parmi nous.

Oui, bien sûr, on peut utiliser une tige comme en réalité mais il faut créer un artifice pour éviter le court-circuit entre les 2 lames.
Je l'ai déjà fait et utilise ce procédé pour les aiguillages qui sont bien visibles parce que, encore une fois, ce sont des détails que l'on remarque peu surtout à une certaine distance.

Je brunis mes rails au moyen de brunisseur chimique : magnétite pour le maillechort et aragonite pour le laiton.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: jossebe2000 le 26 janvier 2011, 20:27:20 pm
Bonjour
je n'ai pas oublié mais la personne de contact est en congé [xx(]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: Aviseur le 27 janvier 2011, 02:10:24 am
Superbe traval.
je ne cmprends pas bien ou je ne vois pas bien ce qui dans ce merveilleux montage donne un caractère belge à l'appareil de voie.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: zamateur le 27 janvier 2011, 08:59:09 am
Ben il est fait à Crisnée !
[:D]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: André S le 27 janvier 2011, 16:10:53 pm
Zebu, Zamateur ou Biesse, c'est au choix !!! [:D]

Citation :
Initialment entrer par Aviseur

Superbe traval.
je ne cmprends pas bien ou je ne vois pas bien ce qui dans ce merveilleux montage donne un caractère belge à l'appareil de voie.



C'est essentiellement la présence du moteur électrique arrimé à l'aide de 2 longues traverses qui confère un caractère belge, comme en témoigne la photo en page 4.
Pour le reste, vu l'absence des petits détails comme les tirefonds, selles, etc., cet aiguillage maison conviendrait tout aussi bien pour un réseau de type européen.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: WIL-5183 le 27 janvier 2011, 17:37:05 pm
Merci André.
complètement zapper l'isolation, oufti [:I][:I][:I][:I]

A+

Le Pater
Titre: Aiguillage triple
Posté par: claudius le 01 octobre 2011, 18:32:20 pm
Bonjour, j'ai beaucoup aimé le post sur la fabrication d'aiguillage!
J'aimerais savoir si on adopte le même principe pour construire des aiguillages enroulés?
Titre: Aiguillage triple
Posté par: jossebe2000 le 01 octobre 2011, 21:10:45 pm
Bonjour
oui tout a fait [;)]
Titre: Aiguillage triple
Posté par: André S le 06 octobre 2011, 02:19:38 am
Citation :
Initialment entrer par claudius

Bonjour, j'ai beaucoup aimé le post sur la fabrication d'aiguillage!
J'aimerais savoir si on adopte le même principe pour construire des aiguillages enroulés?


Oui, comme le dit Etienne. A ceci près, dans le cas du traçage préalable de l'aiguillage, qu'il faut tracer deux arcs de cercle tangeants au lieu de deux droites raccordées par un arc de cercle. Première chose, donc, déterminer les rayons de courbure.
Ca, c'est la théorie.
En pratique, lorsque j'ai besoin d'un branchement courbe, je le trace "à l'oeil" sur l'assiette de voie en partant des voies à raccorder de part et d'autre. Bref, je crée des aiguillages sur mesure selon l'endroit du réseau où le problème d'un branchement courbe se pose et la détermination des rayons de courbure des 2 voies divergeantes se détermine en conséquence.
Ce qui est sûr, c'est que construire un branchement enroulé est moins facile qu'un branchement droit.
Titre: Aiguillage triple
Posté par: claudius le 23 octobre 2011, 17:29:48 pm
Bonjour, où puis-je trouver des plans d'aiguillages enroulés?
Merci
Titre: Aiguillage triple
Posté par: claudius le 23 octobre 2011, 17:38:58 pm
Bonjour, encore une question: de combien faut-il reculer la pointe de cœur mécanique par rapport à la pointe théorique?
Merci
Titre: Aiguillage triple
Posté par: SebR4 le 07 août 2012, 23:57:18 pm
Bonjour,

Petite remontée du sujet pour non pas un, mais bien deux beaux aiguillages triples encore en service en 2012 [:)]
Je les ai photographiés ce jour à Merelbeke.

(http://img41.imageshack.us/img41/8274/img4802u.jpg)

(http://img689.imageshack.us/img689/1111/img4799o.jpg)

Seb
Titre: Aiguillage triple
Posté par: arnaud v le 10 août 2012, 15:42:25 pm
Belles bêtes...[:)]