Train Miniature Magazine

Train miniature => Patine, salissure ou vieillissement, ... => Discussion démarrée par: doomslu le 13 juin 2011, 13:53:56 pm

Titre: Exemples 1/1
Posté par: doomslu le 13 juin 2011, 13:53:56 pm
Voici quelques exemples de patine creé par la pluie...

(http://i144.photobucket.com/albums/r184/doomslu/Nittel/2011Nittel0054.jpg)

(http://i144.photobucket.com/albums/r184/doomslu/Nittel/2011Nittel0055.jpg)

Regardez bien la trace du caténaire sur le ballast...

(http://i144.photobucket.com/albums/r184/doomslu/Nittel/2011Nittel0056.jpg)

A vous de nous montrer d'autres exemples...
Titre: Exemples 1/1
Posté par: arnaud v le 14 juin 2011, 18:22:03 pm
Hello Luc !

Très interressante la dernière photo.
On voit vraiment l'effet "moins sale - plus clair" juste en dessous du fil de la caténaire.

J'ai une hypothèse là dessus, ayant déjà observé un effet similaire dans un tout autre contexte. Je la soumaittrais bien au forum mais je suis d'abord curieux de voir si quelqun a un avis ?

A bientôt

Arnaud v
Titre: Exemples 1/1
Posté par: André S le 14 juin 2011, 19:22:26 pm
Salut Arnaud,

Ne s'agirait-il pas de sulfate de cuivre dû à l'oxydation du fil de caténaire ?
Titre: Exemples 1/1
Posté par: Moreau Nicolas le 14 juin 2011, 19:28:28 pm
Citation :
Initialment entrer par arnaud v

Hello Luc !

Très interressante la dernière photo.
On voit vraiment l'effet "moins sale - plus clair" juste en dessous du fil de la caténaire.

J'ai une hypothèse là dessus, ayant déjà observé un effet similaire dans un tout autre contexte. Je la soumaittrais bien au forum mais je suis d'abord curieux de voir si quelqun a un avis ?

A bientôt

Arnaud v


Peut-être que par temps de pluie, l'eau "s'accumule" sur la caténaire (les molécules d'eau sont polaires et ont tendance a bien s'accrocher que ce soit sur d'autres corps polaires ou sur des métaux). De ce fait, elle tombe en plus grande quantité sur une même surface qui se trouve aproximativement en dessous de la caténaire et cela éclaircit le ballaste et les traverses. De plus, la voie étant entourée d'arbre, le vent est réduit et s'engoufre souvent de la même manière ce qui fait que le filet d'eau tombe souvent de la même manière. (J'espère que je me fait comprendre[;)]) La voie de gauche parrait aussi plus claire. les arbres couvrent peut-être la voie de droite de la pluie. La pluie atteint quand même la caténaire (qui est plus haute et donc moins couverte par les arbres) et l'effet du filet d'eau qui tombe de cette caténaire sur la voie sale est appliqué.
Titre: Exemples 1/1
Posté par: doomslu le 14 juin 2011, 20:09:53 pm
Sur la voie de gauche, les traverses ont été renouvelés plus recemment. [;)]
Titre: Exemples 1/1
Posté par: phil le 14 juin 2011, 21:16:39 pm
Bonjour,

Je pense comme André, retombées dues à l'oxydation du fil de contact caténaire. Même phénomène sur les toitures où il y a des clous en cuivre.

Phil.[;)]
Titre: Exemples 1/1
Posté par: paris.palermo le 15 juin 2011, 19:21:42 pm
On voit bien que la voie de gauche a été remplacé plus récement. Pour le reste, je pense que Nicolas a raison, l'eau s'accumule sur le fil et retombe toujours au meme endroit le "lavant" plus que les autres.
Bravo pour la photo !
Titre: Exemples 1/1
Posté par: arnaud v le 15 juin 2011, 22:15:50 pm
Hello!

Chouette thème que celui là.
Je dirais qu'André est dans le mille [:)]. C'est un effet que j'ai très nettement vu sur des pierres tombales anciennes, en pierre bleue (pas en granit): en dessous des éléments en cuivre, une patine claire semble se marquer: en fait c'est l'inverse qui se produit: tout se patine tout autour, par dévelloppement de micro organisme style lichen, sauf sous le cuivre donc l'oxyde (André tu parles donc de Sulfate ?) est bactéricide, fongicide etc.

Je ne pense donc pas qu'il s'agissent juste d'un délavement mécanique - déso Nicolas [;)] (effet qu'on voit sur les ponts du Bocq - même si maintenant je me demande si la peinture antirouille ne contiendrai pas du cuivre ?), mais bien une sorte de protection chimique du béton: elles sont sales partout "sauf" sous le fil (ici les traverses sont en béton, qui se "lichénise" comme la pierre bleue).

Je tâcherai de retrouver une photo illustrative

A bientôt

Arnaud v
Titre: Exemples 1/1
Posté par: Moreau Nicolas le 16 juin 2011, 10:40:01 am
Et bien on en apprend tous les jours [;)] Simple petite question: est-ce que l'oxyde sulfate de cuivre n'est justement pas transporté par l'eau sur les traverses? [:I][?]
Titre: Exemples 1/1
Posté par: André S le 16 juin 2011, 12:23:58 pm
Il y a confusion entre oxyde et sulfate de cuivre. Il s'agit plutôt de sulfate de cuivre produit par la corrosion atmosphérique et la pluie.
D'une part, l'oxygène attaque le cuivre pour former de l'oxyde de cuivre mais il reste fixé sur le fil de contact donnant une couleur verte qui se remarque souvent sur la caténaire. Mais on observe aussi une couleur gris foncé du fil de contact, cela dépendant des endroits. J'en parle parce que nous sommes dans la rubrique "Patine" et que la caténaire doit être peinte pour paraître réaliste. Ceci dit, en général, on utilise du gris foncé.
Cependant, l'air étant pollué par les activités humaines contient aussi de l'acide sulfurique, du sulfure d'hydrogène, de l'acide chlorhydrique, etc. en très faible quantité (quoique ... on se rappelle les pluies acides qui ont décimé les forêts allemandes notamment) et aussi de l'acide carbonique issu du dioxyde de carbone (CO2) présent en quantité croissante dans l'air et dont on parle tant. En synergie avec l'humidité de l'air et la pluie, tous ces éléments réagissent. Les acides divers (sulfurique et carbonique) attaquent bien des matériaux et donnent naissance (à doses homéopathiques, hein, faut pas exagérer) notamment à du sulfate de cuivre (CuSO4) dont on connaît les effets bactéricides et anti-mousses (fil de cuivre sur les toitures par exemple, bouillie bordelaise dans les jardins, ...). Ce qu'on voit sur les traverses est, je pense, le résultat de l'action nettoyante du sulfate de cuivre sur les traverses en béton lorsqu'il pleut.
En passant, le sulfate de cuivre est aussi utilisé dans le traitement des vins ... donc, quand vous buvez un coup de pinard ... !

Personnellement, je n'avais jamais remarqué cet effet inédit de la corrosion du cuivre sur les voies d'une ligne électrifiée, comme quoi on en apprend tous les jours en faisant du modélisme ferroviaire.