Auteur Sujet: A propos des marques fabricant du belge  (Lu 10709 fois)

Aviseur

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2.028
    • Voir le profil
    • Traintamarre
  • Prénom: Bernard
A propos des marques fabricant du belge
« le: 11 février 2006, 23:53:49 pm »
Quelques éléments à propos des marques et labels...

Augmenté le 1er mai : LS Models
Augmenté le 2 mars 2006 à 16 heures : FERIVAN


A propos de L.S. MODELS

Source : Présentation de la firme sur son site web.

L.S. Models est né en 1992 du constat de la pauvreté du marché du modélisme belge : c'est en parcourant les nombreux catalogues que nous avons remarqué que la plupart des grandes marques avaient négligé la réalisation de nombreuses variantes belges basées sur leurs modèles.

Grâce à la documentation et aux nombreuses archives dont nous disposions, nous avons relevé le défi de combler partiellement ce vide.

Notre première expérience en la matière, nous la devons à JOUEF qui nous a permis de réaliser des versions belges au départ de wagons céréaliers, de wagons plats de type Res, des fourgons porte-autos type DDm ou encore de voitures restaurant ex-CIWL.   

Par la suite, des contacts ont été noués avec les maisons RIVAROSSI et LIMA, avec lesquelles nous avons développé, pour la première fois, des modèles entièrement nouveaux, tels les wagons céréaliers, les voitures lits des types MU et T2 ou encore les wagons plats à bogies de type Rs.   

Tous ces modèles ont donné naissance à de multiples séries exclusives dans des variantes SNCB et NS.

Durant les années 1995 à 2001, L.S. Models est également devenu importateur de différentes marques, dont les principales ont été : JOUEF, PIKO, ELECTROTREN, RIVAROSSI, LIMA, ARNOLD, BEMO et SACHSENMODELLE.

C'est en 1998 que nous avons décidé pour la première fois de nous engager dans la voie de la réalisation de notre propre programme.

Une première tentative de collaboration avec SACHSENMODELLE ayant échouée suite à la faillite de cette entreprise, nous avons dû attendre l'année 2000 pour reconstituer nos projets et tenter à nouveau l'expérience.

C’est suite à la démarche de Monsieur Richthammer, ex patron de Sachsenmodelle, ayant entretemps crée la nouvelle firme allemande "Heris", que nous avons débuté, via ce nouveau intermediaire allemand, notre programme de modèles exclusifs par les voitures I10 de la SNCB.

Bien que ces modèles aient été entachés par quelques erreurs de "jeunesse", leur succès sur le marché national dépasse nos espérances et nous encourage à persévérer en la matière.

L'expérience aidant, nous avons pu améliorer la qualité de nos modèles, avant de tenter l'aventure française avec nos voitures de type USI. Malgré les appréhensions de nous exporter sur un marché aussi vaste et connu pour ses exigences, nous devons cependant aujourd'hui admettre notre satisfaction face à l'accueil réservé chez nos voisins.

Tous nos modèles sont basés sur une documentation alliant photographies de la voiture grandeur nature et plans des société de chemins de fer.
   
Malheureusement, il s’est avéré que cette personne, en qui nous avions mis toute notre confiance, n’était pas des plus honnête, ni dans la production, ni dans la gestion de sa propre firme. Des problèmes financiers étant apparus entre cette nouvelle firme allemande et le fournisseur chinois, nous avons eu l’opportunité de pouvoir travailler en direct avec le producteur asiatique.

Cette autonomie inespérée nous permet aujourd’hui une qualité améliorée grâce à un meilleur suivi de notre production et des prix plus abordables suite à la disparition d'un coûteux intermédiaire.

A dater de février 2004, les firmes ACME, Railtronic et Tog Modelle ont, pour les mêmes raisons que nous mis fin à leur collaboration avec Heris et se sont jointes à nous afin de collaborer dans le secteur de la distribution réciproque.

Daniel PIRON

L.S. Models Exclusive s.a.

Rue Bosfagne 31 à B 4950 Sourbrodt, Belgique
Tel : + 32 80 86 46 78
Fax : + 32 80 86 46 77

info@lsmodels.com
www.lsmodels.com


A propos de MARKLIN :

Source : Jean-Marie Daivière

A propos du nom Hamo, voici les infos dont je dispose.
La première loco vendue sous l'appellation Hamo est la 3011 sortie en 1964.
La première apparition de l'appellation Hamo dans un catalogue Märklin en français date du catalogue 1964/65 ou Märklin propose cette loco 3011 réalisée à l'aide des pièces Märklin par Hamo. Cette loco était en courant alternatif.

Dans l'édition 1965/66, il est fait mention sur une page complète du catalogue de la firme Hamo de Nuremberg qui produisait des locomotives en courant alternatif avec des pièces d'origine Märklin.
La gros nez luxembourgeoise référence 3063 était d'ailleurs produite par cette société Hamo.

Dans le catalogue de l'année suivante, 7 locomotives sont présentées en version Hamo courant continu cette fois.

Apparaît aussi à ce moment la numérotation courant continu qui devient la série 8xxx.

Par exemple la vapeur 3046 devient en Hamo la 8346.

Il a aussi existé des numéros 38 pour désigner certaine Hamo.

Dans ce catalogue de 1966/67 il est mentionné :
"De nombreux amateurs nous demandent régulièrement de présenter des locomotives Märklin en exécution pour systèmes à courant continu et deux rails afin de leur éviter des frais non négligeables pour la transformation. Nous avons donc décidé de transformer un certain nombre de modèles Märklin dans ce but et de les faire figurer dans le catalogue de notre filiale Hamo".

A la lecture de ce texte, il apparaît donc qu'à l'époque "Hamo"
n'était pas qu'une simple appellation mais une filiale de Märklin.

A propos de HAMO et de MARKLIN Belgique, origine des machines belges en HAMO.

Märklin Belgique n'est pas un importateur comme le sont les importateurs de Roco et Mehano par exemple, mais bien une filiale de Märklin GMBH Allemagne.
Il n'y a donc aucun problème pour Märklin Belgique à utiliser le nom Hamo.
Au départ Märklin était distribué en Belgique via un importateur : la société Gomark de Monsieur Luc. Ce n'est qu'en 1986 que fut créée la sa Märklin en Belgique

En ce qui concerne le moteur des versions CC des séries 55 et autres, je gardais le rotor et le porte balais d'origine et je remplaçais la bobine par un aimant permanent, suppression de l'inverseur, passage des roues au tour pour y insérer les buselures isolantes, placement de 2 frotteurs dans le bogie porteur : un en contact avec les roues isolées et un en contact avec les essieux. La prise de courant se faisait donc sur 6 roues dans le cas des 55.

A l'heure actuelle l'appellation Hamo n'est plus utilisée puisque la grosse majorité des locos Märklin sont produites par Trix en courant continu.

Autres appellations de la firme MÄRKLIN

A ma connaissance il n'y a pas eu de modèle Belge en Primex.

Primex tout comme Antex et Minex sont d'abord des appellations commerciales (label) pour désigner certaines gammes de produits :


De l'industriel en voie étroite


- Primex : fût au départ une société : Primex Spielwaren GMBH qui appartenait aussi à Märklin mais qui produisait des modèles moins cher à destination des grandes surfaces et parfois de quelques détaillants.

L'appellation Primex n'est apparue dans les catalogues Märklin qu'en 1967. Certains modèles PRIMEX ont fait l'objet de spéculation.



De l'industriel en voie normae


Cette gamme de départ est aujourd'hui redéveloppée sous le label, quasi universel HOBBY
- Antex : Boites de base produites entre 1964 et 1968 aux Pays Bas avec uniquement une loco 3029 et 2 wagons à ranchers.
- Minex : Il s'agir d'un label, regroupant des modèles à l'échelle O voie étroite donc Oe capables de circuler sur de la voie Ho. Apparu au catalogue en 1970, disparaît en 1972. FLEISCHMANN s'en inspira - avec plus de succès - pour son Magic'Train.

A propos de MTE

Article de mars 2006



MTE est l'abréviation de "Model Train Expo". La firme est située à Blankenberge. Elle produit en très petit nombre (par série de 2 pièces) des modèles en laiton entièrement fabriqués à la main.

Mini Train Expo
NMBS-gebouw
B-8370  Blankenberge
mini.train.expo@skynet.be
www.minitrainexpo.be

A propos de pb Messing Modelbouw :


Source : site internet

pb Messing Modelbouw est un constructeur Belge de modèles de chemin de fer en laiton. L’échelle principale est le HO. La société produit également un peu de N et du O. Les modèles dans la gamme représentent principalement des machines de la SNCB, et quelques modèles du CFL et du NS.

Ces modèles produits en petites séries, permettent à ces petits marchés d’avoir des machines qui sont représentatifs des chemins de fer Belges, Luxembourgeois ou Hollandais.

La matière utilisée est le laiton, traité par photogravure ou, pour certaines pièces, obtenues par la technique de la cire perdue., Cela permet de réaliser des modèles de haute précision et finition exceptionnelle, avec un détaillage très soigné.


Sauvé des eaux françaises...


La qualité des modèles est garantie par les techniques utilisées, comme le dessin par ordinateur avec AUTOCAD et des matrices de haute précision pour mettre en forme les tôles. Des normes très sévères sont appliquées pour la photogravure et les pièces coulées. Ces normes sont appliquées jusqu’à la finition, ce qui demande des efforts extrêmes de tous les collaborateurs. Le prix de ces modèles est évidemment en rapport avec les techniques et les exigences imposées, et sont donc relativement coûteux.

Mais, tant qu'il y aura des amateurs qui apprécient des modèles de cette qualité, la société estimz que le jeu en vaut la chandelle.

pb Messing Modelbouw offre également ses services à d'autres organisations ou preneurs d'initiative pour la réalisation partielle ou complète de leur modèle préféré, en petites séries..

pb Messing Modelbouw est membre de l’association internationale « Scale Model »

Site : http://www.pb-messingmodelbouw.com/index.php?action=



A propos de C.M.T.

En recherche d'informations


A propos de SPRIM'HOBBY

En recherche d'informations


A propos de GIL

En cours de rewriting


In memoriam, en souvenir d'une rame qui tournait sans faiblir à une expo de l'ALAF


A propos de FERIVAN

Source : site internet de société


La société Ferivan a été fondée en 1990.
La motivation de la société est de combler une lacune qui, d’après les fondateurs, existe depuis longtemps dans le petit monde des fabricant de modèles ferroviaires.
En effet, - argumente la société -, si les amateurs de train peuvent trouver depuis bien longtemps leurs modèles préférés auprès de nombreux fabricants de modélisme, les passionnés de tram et vicinaux belges restent sur leur faim.
L’objet social de FERIVAN coule donc de source : fournir aux amateurs toute à la fois la conception et la production de tramways belges à l’échelle.
Tant des fabricants que des modèles étrangers seront petit à petit introduit dans cette dynamique industrielle et commerciale.

Depuis l’an 2000, des reproductions d’autobus belges sont également produits.

Site internet accessible en 2006 : http://www.ferivan.be

Adresse de contact :    FERIVAN Modelbouw
         Fernard VANHOEY
         Boîte postale 1000
         B 2520 RANST

Tel + Fax: +32 3 383 11 17
E-mail : Ferivan@Belgacom.net

BTW : BE 686 293 311

A propos de KAM-Model

Ce sont des modèles Belges en très petites séries.
Ils sont "conçus" par Veilingen Vercauteren / KAM à
Dendermonde.

« Modifié: 01 mai 2006, 17:47:29 pm par Aviseur »
Cordialement,  Bernard,

Lu sur le forum LR : Ha, non, dernière alternative si tu veux du 100% conforme : tu attends les futures sorties LSM, qui seront parfaites, vu ce que LSM a déjà produit.
Si tu es très jeune et que tu as la vie devant toi, c'est jouable...  " Je ne l'ai plus.

jossebe2000

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5.184
    • Voir le profil
  • Prénom: etienne
A propos des marques fabricant du belge
« Réponse #1 le: 01 mai 2006, 17:58:32 pm »
Bonjour
petite correction [:D][:D]
ce n'est pas GIL mais GILS [8D]

Voici un site relatent l'histoire de la marque
http://www.berail.be/gils/N/
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 am par Aviseur »
A+
Li p'tit crollé

3069

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 756
    • Voir le profil
    • http://www.airportmediation.be
  • Prénom: Philippe
A propos des marques fabricant du belge
« Réponse #2 le: 17 août 2011, 17:01:04 pm »
Hamo (Märklin)
Allemagne 1952-1996

Une toute petite histoire de Hamo.
Hamo a été fondée par Alfred Hannemann en 1952 à Nuremberg. Le nom Hamo vient probalement de la contraction de Hannemann Modellbau.

Longtemps avant d’être racheté par Märklin, Hamo produisait des tramways à l’échelle HO pour le système deux rails à courant continu. Hamo restera dans l’histoire du modélisme ferroviaire comme le système de tramway complet, incluant tout le matériel de voie, la caténaire et de nombreux accessoires particuliers.
Au début de l’aventure Märklin-Hamo, à partir de 1963, la marque a reproduit quelques modèles Märklin à courant alternatif (comme la 3011 sortie en 1964). A partir de son rachat en 1965, Märklin consacre la marque à la diffusion de modèles pour le système deux rails à courant continu directement dérivés des modèles Märklin. La filiale belge de Märklin a réalisé des versions Hamo de la fameuse 3066.

Contrairement à l’utilisation que Märklin a faite de la marque Primex, il ne s’agit pas de modèles de qualité ou de finition inférieure destinés aux super-marchés, mais exactement des mêmes modèles que ceux en courant alternatif. Le plus souvent d’ailleurs, la boîte du modèle Hamo était celle du modèle Märklin correspondant avec un sticker orange marqué "märklin -HAMO für Zweishienen-Gleischstrom".

 
A partir de 1990, le nombre de modèles Hamo décroit. Cela annonce le rachat de la marque Trix en 1996, qui portera les modèles 12V DC de Märklin à la place de Hamo.

Hamo présente donc un grand intérêt pour les collectionneurs, car c’est une marque de très haut de gamme et dont la liste des modèles parus est finie, autorisant la constitition d’une collection complète.

Pour ceux qui "jouent au train", c’est du matériel inusable, sans doute le meilleur matériel de traction possible.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 am par Aviseur »