Nouvelles:

TMM 247 TEST: La 186 295 Lineas chez Roco | La 186 252 Lineas chez Minitrix | La 1138 des NS chez Piko | Les voitures 'Wegmann' CFL chez Pullman/ESU | Test comparatif des wagons-silos 'Uacns' de NME et Piko

Menu principal

Digital : TCO avec itinéraire ?

Démarré par greg5518, 27 Février 2007, 20:29:28 PM

« précédent - suivant »

greg5518

Bonjour,

J'avoue que le digital n'est pas (encore ) mon truc, mais à l'heure actuelle, existe-t-il un système qui à partir d'un TCO conventionnel (à boutons poussoirs et leds) permet de tracer des itinéraires sous certaines conditions (incompatibilité d'itinéraires et occupations de voie)? Et de gérer la vitesse des convois en fonction des itinéraires tracés sachant que la règle principale est : un train ne peut rouler que sur un itinéraire tracé ? Je ne souhaite pas utiliser un clavier, une souris ou un écran car encore beaucoup de membres du club ne viennent pas pour jouer avec un ordi, mais avec un TCO réel. Ou en est la situation actuelle dans le monde du digital ?
grégoire Fontaine
passionné de la ligne 42 Liège Luxembourg
Alaf Liège

jossebe2000

Bonjour
chez LENZ, il existe un systeme d'encodage pour un TCO classique

je n'ai plus les references en tete, je regarde et te tiens au courant [;)]
A+
Li p'tit crollé

jossebe2000

Bonjour
il semblerait que les nouvelles references soient
LW120 pour les Bp
LW130 pour les Leds

l'adresse generale du site
http://www.lenz.com/
A+
Li p'tit crollé

André S

Salut Grégoire,

Faut pas rêver! Pour répondre à tes exigences, il faut passer par un logiciel de gestion de trains, donc un ordinateur. Il est cependant erroné de croire qu'il faut alors tout piloter à partir de l'ordi. Tout bon programme permet de créer des gestions semi-automatiques laissant un grand degré de liberté aux opérateurs munis de leur commande balladeuse. L'ordi n'est plus là que pour assurer des tâches de surveillance et de limitations diverses. Pour un réseau de club, c'est LA solution.

Néanmoins, il est possible de créer des itinéraires au moyen de certains appareils tels que l'ECOS, l'Intellibox, le Route Control, et d'autres que l'on trouve aux Etats-Unis. Mais cela suppose d'installer des décodeurs stationnaires pour commander les aiguillages. Attention au coût (bien que les prix commencet à baisser).

Quant aux LW120 et LW 130 de Lenz mentionnés par Jossebe, ils fonctionnaient en relation avec le pupitre de commande LW100 (un genre de Memory). Ca fonctionnait bien. Mais il y a belle lurette que leur production a été abandonnée en Europe et plus récemment aux Etats-Unis (out of production).

Personnellement, une partie des aiguillages de mon réseau sont raccordés à des décodeurs stationnaires (de commutation) mais j'ai bricolé un câblage me permettant de les commander manuellement à partir de boutons-poussoirs classiques, car je veux quand même pouvoir commander mes grils d'aiguillages de façon classique quand je le désire et malgré le logiciel de gestion de trains. Je signale qu'il existe dans le commerce des modules de connexion TCO-centrale, analogues aux LW120 et LW130 de Lenz (Uhlenbrock).

Bon, ça évolue tellement vite dans le monde digital que je reste quand même prudent dans mes affirmations. Voyons voir la suite des réactions.
André
H0, H0m/e, 2R, DB + B, Ep. III - DCC Lenz LZV100 3.6, LH100/90, Mobil Control ESU, iPod avec TouchCab et WiThrottle, détection Lenz LB101/LR101 & LTD RS-8, com bidir RailCom, décodeurs locos Lenz & ESU, décodeurs acces. Lenz LS150 & ESU SwitchPilot Servo - RRTC GOLD 8 A3, PC sous WIN 8
https://monpetitmondeminiature.wordpress.com/

serow

Je crois que la dernière réaction est plaine de bon sens.
Si on ne veut pas rentrer dans une usine à gaz, il faut un pc. C'est lui qui assure la logique. Mais pour donner les ordres au pc, on peut très bien se passer de clavier et tout faire avec des boutons.

Ceci dit, dans une cabine moderne, on trace aussi au clavier.

trainservice

Bonjour,
Il existe un système qui permet cela c'est le système "intégral" que je représente en Belgique.
Pour résumer : Il s'agit d'un système qui est lui-même sur le principe du digital mais qui gère des signaux et des aiguillages en analogique au départ d'un TCO avec interrupteurs et diodes de positions.
L'utilisateur réalise lui-même son TCO graphique sur une planche triplex ou métal et insère les interrupteurs et diodes (montés sur une plaquette à borniers).
Ces interrupteurs commandent un codeur placé à proximité immédiate(qui gère 4 interrupteurs) et on place un décodeur près des aiguillages. Il dispose de 4 sorties (plusieurs aiguillages qui peuvent fonctionner en même temps peuvent être raccordés sur une sortie). La liaison codeur-décodeur-régie se fait à travers 6 fils uniquement.
Pas besoin d'adressage, le système reconnait lui-même les composants.
Il permet de commander plusieurs centaines d'aiguillages toutes échelles et toutes puissances. Il est alimenté par un unique transfo de 22 volts 35 VA.
Une régie TCO gère l'ensemble des codeurs et décodeurs.
Des modules relais pour les moteurs de fonction et des temporisateurs existent aussi dans la gamme.
Un ordre de grandeur de prix pour un kit de départ :
Un transfo, 1 régie (une seule suffit quel que soit le nombre de signaux, aiguillages et moteurs de fonction), 4 interrupteurs avec diodes, 1 codeur et 1 décodeur (par groupe de 4 aiguillages) prix de vente public TVAC 195,00 €
Prix par codeur-décodeur-4 interrrupteurs supplémentaire : 115,00 €.
Le système fonctionnant de manière autonome en totale indépendance du courant traction il est donc compatible toutes marques et tous courants (alternatif ou continu, analogique ou digital).
A votre service pour d'autres infos.
Jean-Marie Daiviere

crugidim

Attention à la pub, ça pourrait en choqué,

Personnellement, je m'en f..t car je ne connaissais pas le produit donc info [;)]
Dimitri - SNCB Epoque 3 et 4
Mille questions... Avez-vous les réponses?

André S

Intéressant! On voit que ça évolue vite dans le domaine du train miniature.

Cependant, reste la question de la gestion des trains et des itinéraires protégés.
 
Citation :
existe-t-il un système qui à partir d'un TCO conventionnel (à boutons poussoirs et leds) permet de tracer des itinéraires sous certaines conditions (incompatibilité d'itinéraires et occupations de voie)? Et de gérer la vitesse des convois en fonction des itinéraires tracés sachant que la règle principale est : un train ne peut rouler que sur un itinéraire tracé ?


Pour moi, je ne vois qu'une solution : un logiciel de gestion de trains. Et ça m'étonnerait qu'on puisse faire sans.
Mais, bon, je reste quand même en attente d'un miracle technologique.
André
H0, H0m/e, 2R, DB + B, Ep. III - DCC Lenz LZV100 3.6, LH100/90, Mobil Control ESU, iPod avec TouchCab et WiThrottle, détection Lenz LB101/LR101 & LTD RS-8, com bidir RailCom, décodeurs locos Lenz & ESU, décodeurs acces. Lenz LS150 & ESU SwitchPilot Servo - RRTC GOLD 8 A3, PC sous WIN 8
https://monpetitmondeminiature.wordpress.com/

serow

Ce système sans pc me semble hors de prix et ne contient toujours pas de logique. Et c'est seulement la logique qui permet de créer un itinéraire, de le verrouiller et de pouvoir le détruire quand le train à quitté la zone.

Je maintiens ce que j'ai dit. Le plus simple et le moins cher, c'est un PC

Tonga

Je suis tout à fait de l'avis de Serow. Pour gérer confortablement des itinéraires, rien de tel qu'un ordinateur. Et tant qu'à investir dans le digital, pourquoi s'entêter à commander les aiguillages en "analogique" , avec des boutons poussoirs. Le plupart des logiciels tournent sur des ordinateurs plutôt modestes et qu'on trouve pour par cher sur le marché de l'occasion. Voir en particulier l'excellent logiciel Roco décrit dans le dernier TMM. L'un des problèmes avec les logiciels commerciaux est qu'ils ne gèrent pas vraiment bien la signalisation lumineuse belge, mais il existe des tourne-autour.
Claude
H0 continu, DCC Lenz
SNCB, Ep. III

greg5518

Je pense aussi qu'il faut partir d'un système qui gère des entrées (boutons poussoirs, détecteurs) vers l'ordi et des sorties (impulsion aiguillages, commande des alim, relais, signaux) vers le réseau. Reste à programmer le logiciel.
grégoire Fontaine
passionné de la ligne 42 Liège Luxembourg
Alaf Liège