Auteur Sujet: Couleur des locos vapeurs  (Lu 1915 fois)

Michel segers

  • Newbie
  • *
  • Messages: 2
    • Voir le profil
  • Prénom: Michel
Couleur des locos vapeurs
« le: 02 décembre 2012, 17:55:55 pm »
Bonjour, pourriez vous me communiquer de quelle couleur je peut peindre une loco vapeur du type cinquante ,embiellage et roues comprises, lorsqu'elle était état belge, soit entre mille neuf cent vingt et mille neuf cent trente cinq. Idem pour une type nonante huit. Merci.

dgrr57

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3.387
  • Tassignothécaire . . .
    • Voir le profil
    • Grenier Ferroviaire
  • Prénom: Patrick
Re : Couleur des locos vapeurs
« Réponse #1 le: 02 décembre 2012, 20:38:35 pm »
As-tu déjà été voir ICI ?

Tonga

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1.461
    • Voir le profil
    • onaVU
  • Prénom: Claude
Re : Couleur des locos vapeurs
« Réponse #2 le: 02 décembre 2012, 23:25:57 pm »
La source indiquée par Patrick est évidemment la meilleure possible. Deux remarques complémentaires toutefois:

1. Il n'est pas sûr que les machines "armistice" aient toujours été repeintes dans les couleurs de l'Etat Belge (je pense en particulier à la 98).
2. Attention aussi que les marquages Etat Belge n'utilisaient pas la même police de caractères que la SNCB. (la police correcte peut se télécharger ici: http://www.ona.vu/tmm/EtatBelgeNew.ttf)
Claude
H0 continu, DCC Lenz
SNCB, Ep. III
www.ona.vu

Aviseur

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2.028
    • Voir le profil
    • Traintamarre
  • Prénom: Bernard
Re : Couleur des locos vapeurs
« Réponse #3 le: 03 décembre 2012, 12:36:48 pm »
C'est pas de chance, c'est le chapitre dans lequel Phil Dambly comment le plus d'erreurs.
Il a été entièrement retravaillé dans son second ouvrage.

C'est de la chance, ce ne sont que des erreurs de détails, notamment sur les couleurs d'origine des locomotives des petites compagnies allemandes.
Ce qu'il a ajouté ce sont les mêmes réserves que celles émises par Tonga.

Il n'y a pas d'inventaires avant 1924. Et de nombreux témoignagnes d'utlisateurs du rail affluent dans les plaintes jusqu'en 1923 : le parc voyageurs n'est pas réparé et circule en l'état.

Donc, peu de travaux sur les locomotives armistices, d'autant plus que le principal critère de sélection était la date de sortie de révision et leur bon état de fonctionnement.
Ce qui explique l'hétérogénité du parc et l'absence des T3 prussiennes, malmenées durant la guerre.
Le matériel devait être fonctionnel en cas de reprise des combats.
En général, les locomotives à vapeur ont été mises en service immédiatement, les premiéres modifications cosmétiques ou autres n'intervenant que lors de la première révision ; ce qui n'a pas manqué de poser des problèmes vu la non-adéquation entre les cendriers prussiens et le calibre du combustible utilisé par l'Etat.

L'hypothèse de Dambly, reprise par quelques historiens - mais les auteurs se citent entre eux - est que, le plus souvent, pendant la guerre et durant quelques temps - cpmbien de temps, les locomotives avariées sont repeintes à la fortune du pot ou dans les couleurs dans leur réseaux d'origine.

Pour le marquage, plusieurs locomotives ont roulé avec leur marquage d'origine, un marquage Etat provisioir, parfois en blanc, étant ajouté.
Cordialement,  Bernard,

Lu sur le forum LR : Ha, non, dernière alternative si tu veux du 100% conforme : tu attends les futures sorties LSM, qui seront parfaites, vu ce que LSM a déjà produit.
Si tu es très jeune et que tu as la vie devant toi, c'est jouable...  " Je ne l'ai plus.