Auteur Sujet: Si le 'musée ferroviaire de Visé' m'était conté.  (Lu 3166 fois)

RD25

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2.594
    • Voir le profil
  • Prénom: Bernard
Si le 'musée ferroviaire de Visé' m'était conté.
« le: 20 juin 2016, 15:39:07 pm »
Le Club des Chercheurs et Correspondants Cheminots de Visé est ICI et un petit article est paru à son sujet dans la revue des cheminots Le Rail du mois de juin :

Citation de: LeRail
CLUB DES CHERCHEURS ET CORRESPONDANTS CHEMINOTS

Qui sont-ils?

Le Club des Chercheurs et Correspondants Cheminots (C.C.C.C.), basé à Visé dans la province de Liège, est une association de fait, fondée en 1957 et reconnue par le Sous-comité national des oeuvres sociales en février 1960 comme club de délassement intellectuel.

Il vise à rechercher, étudier, acquérir (par achat ou grâce à des dons), échanger, vendre, sauvegarder, restaurer, entretenir, conserver (en ses locaux, dans ses salles d'archives et musée ferroviaire), répertorier, enseigner, publier et exploiter tout ce qui se rapporte au rail. C'est-à-dire tous les documents comme des archives, des plans, des cartes postales, des timbres, des photographies... et des objets : matériel ancien, outils...).

À l'origine, son objectif était, via un Bulletin envoyé aux membres cotisants, de les aider à résoudre des problèmes se rapportant à leurs loisirs, leur métier et les devoirs scolaires de leurs enfants, quel qu'en soit le sujet (art, histoire, nature,...). Le principe était simple: « Questionnez, les autres membres répondront! ». La périodicité du Bulletin était à cette époque mensuelle et Internet n'était pas encore entré dans les foyers...

Les réponses étaient soit publiées, soit envoyées directement à la personne qui posait la question. Au fil du temps, les questions furent réorientées et ne concernent plus aujourd'hui que l'aspect ferroviaire.
Plus de 330 ont déjà été posées... mais certaines attendent toujours une réponse! Le Bulletin, devenu trimestriel, publie en plus, maintenant, divers articles de fond.

Dans les années 1990, le C.C.C.C. a loué à la SNCB les anciens bureaux de l'ancienne gare de marchandises de Visé pour y entreposer ses archives. Ce bâtiment, étant aujourd'hui voué à la démolition, le C.C.C.C. a déménagé quelques dizaines de mètres plus loin...

Le musée ferroviaire de Visé

Le musée occupe depuis le 1er mai 2013 l'ancienne loge du contremaître de la voie (côté voies de la ligne 40). Les anciens ateliers servent de réserves ou... d'ateliers (entre autres, la menuiserie).

Les collections (maquettes, matériel de bureau, outils du service de la voie, uniformes,...) furent présentées au public dans leur nouvel écrin lors du 2e « Printemps des musées de la Basse-Meuse » de mai 2013.

Afin d'enrichir ses collections, le C.C.C.C. ne refuse aucun don. Ainsi, la nouvelle présentation du musée a sans doute séduit les nombreux visiteurs puisque certains, durant l'ouverture ou après, ont apporté des pièces dignes d'être exposées (d'anciennes charrettes à bras, un téléphone de bureau, une lampe en cuivre, des pinces à plomber les sacs valeur, un képi de machiniste,...).

Au printemps 2014, une nouvelle salle fut rendue accessible.

Celle-ci est consacrée à l'histoire de la gare de Visé: les deux lignes (24 et 40) qui s'y croisent, ainsi que l'important complexe ferroviaire de jadis y sont abordés en photos, objets et panneaux didactiques.

En 2015, un ancien guichet fut reconstitué; une enseigne de quai de gare et quelques documents de la mythique ligne 38 sont venus enrichir l'ensemble.



 8)